« Je (pro)pose des situations propices à l’observation du vivant. Je m’attarde particulièrement sur les courbes de densité et d’évanescence, de poids et de légèreté, en lien avec un espace temps dilaté. J’essaye de placer un cadre d’observation et d’attention pour percevoir les plus infimes détails. La pratique de la suspension, qui souligne/dessine le paradoxe de la force et de la fragilité est un moyen efficace d’accroître l’intensité du vivant dans l’ici et maintenant. Je l’utilise comme générateur de sens et de densité. »

Chloé Moglia

Performeuse, Chloé Moglia intègre sa pratique des arts martiaux dans son cheminement artistique et développe au travers de ses spectacles une exploration singulière de la suspension. Défendant une pensée incarnée, autant qu’une corporéité sensible, elle s’attache à déployer attention et acuité en liant pratique physique, réflexion et sensitivité.

Ainsi conjugue-t-elle son rapport complice à l’apesanteur et sa confrontation avec le vide dans de multiples expérimentations aériennes. Ses créations en solo ou collectives, génératrices de sens, jouent avec les corps, la lenteur, les lois de la physique et le vertige. Convoquant tout à la fois la peur et le goût du risque comme socle de ses spectacles et performances, Chloé Moglia y expose une maîtrise sidérante qui parle tout autant de fragilité.

Elle assure la direction artistique du Rhizome depuis son émergence en 2009.

Elle est artiste associée à la Scène nationale de l’Essonne, Agora-Desnos, à la Passerelle, Scène nationale de Saint-Brieuc et artiste complice des Scènes du Golfe, Théâtres Vannes-Arradon.